jeudi 8 janvier 2015

Kushiel, tome 1 : La marque de Jacqueline Carey

Kushiel, tome 1 : La marque
De Jacqueline Carey


Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.



J'ai tout d'abord commencé ce livre il y a plusieurs mois pour ensuite l'abandonner tellement je m'ennuyais. Je trouvais l'histoire trop plate, trop lente et bien trop complexe. Alors quand une lecture commune s'est organisée sur livraddict, je me suis dit que c'était le moment ou jamais. 

Malheureusement, ce deuxième essai n'a pas été plus concluant. Je pense que cet avis va être assez court car je n'ai pas grand chose à dire. Les premiers chapitres sont sympathiques, l'auteur nous présente le passé chaotique de Phèdre, ce qui permet de poser les bases de l'histoire.

Cependant la suite tire en longueur. J'ai trouvé l'histoire un peu trop brouillon, répétitive. C'est assez plat, il n'y a pas beaucoup d'actions. On suit l'enfance de Phèdre dans l'apprentissage de son art et puis lorsqu'elle atteint l'âge " légal ",  vient le moment où elle passe à la pratique. Les chapitres se suivent alors, plus ou moins construitS de la même façon. Certes on sent le climat politique difficile à l'arrière mais rien n'est explicitement dit.

De même, je me suis trouvée très en retrait. Je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages. Mise à part la compassion que j'ai eu pour la pauvre petite Phèdre abandonnée par sa mère au moment où elle avait le plus besoin d'elle.
Mais le reste m'a laissée assez froide. J'ai vraiment peiné pour continuer ma lecture et quand j'y suis enfin parvenue j'étais plutôt soulagée de pouvoir passer à autre chose.

Je suis pourtant consciente qu'il s'agit d'une oeuvre fortement appréciée et je suis désolée de ne pas faire partie des charmés !





4 commentaires:

  1. Ne sois pas désolée, tous les goûts sont dans la nature ! Et puis même si de mon côté j'ai adoré, c'est vrai que par moment, les chapitres tirent en longueurs ...
    En tout cas merci, d'avoir retenté avec nous ;)
    Bonne année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie ! Bonne année et bonnes lectures !! :)

      Supprimer
  2. c'est vrai que le début est assez long, perso, j'ai adoré, mais je comprend que d'autres ont du mal à accrocher. J'espère que ta prochaine lecture te plaira plus ;)

    RépondreSupprimer
  3. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé (d'ailleurs, j'ai lu la trilogie d'une traite). Je n'ai pas non plus spécialement trouvé que ça traînait en longueur, mais c'est probablement parce que j'aime beaucoup les relations maître -apprenti, et aussi les univers très riches dont les descriptions ne me dérangent pas du tout.
    Cela dit, je comprends tout à fait que le début puissent perdre un peu le lecteur.

    RépondreSupprimer

Merci :D

Une petite citation ?

"Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de
tout, y compris de soi-même"

Daniel Pennac