lundi 30 juin 2014

La dame aux papillons de Jess Swann

La dame aux papillons
De Jess Swann


Port Royal, 1815.
Violet Sorrow, née d’une Créole et d’un Anglais, ne se tient plus de joie! Elle va enfin rencontrer la famille de son défunt père et visiter la lointaine Angleterre, dont son père lui a tellement parlé. Mais quand elle arrive sur place, elle reçoit un accueil mitigé. Son cousin germain Andrew, ce jeune homme exécrable qui passe ses journées à boire, semble la détester, alors que sa cousine Constance l’enchante par son caractère joyeux et spontané. La société anglaise est-elle aussi parfaite qu’elle l’avait pensé ? Et quel secret cache aux yeux du monde William, l’oncle de Violet ?
Les apparences sont parfois trompeuses, ce que notre héroïne apprendra aux détours d’un récit gothique où la folie côtoie une antique mythologie… Sans oublier un soupçon de romance.



Merci aux éditions Artalys !


J'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'histoire. Le début est long à se mettre en place.
 Le personnage principal; Violet, est en retrait et ne sait pas s'imposer, ce qui fait d'elle une personne naïve et facilement influençable. Malgré tout, on éprouve de la peine pour elle quand on découvre son passé et à quel point la société anglaise dé l'époque pouvait briser une famille à cause d'un certain nombre de principes.


Contrairement a pas mal de lecteur, j'ai détesté ( oui le mot est fort ! ) Constance, la cousine de Violet, à l'instant où on la rencontre. Sa façon de se comporter comme une enfant m'a parue tout de suite louche.

Et puis, pour ne pas faire comme tout le monde, j'ai par contre beaucoup aimé Andrew qui me semblait perturbé et torturé. Ses manières grotesques semblaient vouloir dire quelque chose
.

Je me suis quand même laissée embarquer dans cette histoire avec l'envie de connaitre le mot de la fin. Je n'ai pas été déçue car même si la surprise n'était pas là ( je m'attendais à cette fin dans les grandes lignes ), je l'ai trouvée tout à fait à mon goût. Ça change, c'est dérangeant. 

Le style est fluide et agréable. Je regrette que le roman soit si court, je pense que le côté gothique aurait pu être accentué. J'aurai apprécié avoir la chair de poule. On passe cependant un bon moment, même s'il est court.



Un court roman agréable à lire malgré un début assez long à se mettre en route. J'ai passé un bon moment et je le recommande !






3 commentaires:

  1. Ah merci pour cette chronique ^^. C'est vrai qu'elle est à contre courant des autres, mais je trouve ça intéressant que tu aies détesté Constance d'entrée (moi c'est mon personnage préféré)
    Je note néanmoins que tu trouves cela trop court( et c'est une constante chez les lecteurs) : je m'en souviendrai pour mes prochains textes ^^
    Merci pour cette jolie chronique et contente que tu aies apprécié la fin même si elle ne t'a pas surprise :

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente bien! merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas, merci pour la découverte mais dans l'immédiat je ne le lirai pas trop de lectures ^^.

    RépondreSupprimer

Merci :D

Une petite citation ?

"Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de
tout, y compris de soi-même"

Daniel Pennac