lundi 24 mars 2014

Dans la peau de Marie Stuart de Marie Laurent

Dans la peau de Marie Stuart 
Marie Laurent 



 Jeune Anglaise frivole, Susan ne s’intéresse guère à l’histoire de son pays, contrairement à son fiancé James. Mais le décès d’un oncle la propulse dans un cottage des bords du Loch Leven, où Marie Stuart avait été emprisonnée en 1567. Elle se découvre de surprenantes affinités avec la reine déchue, tandis que flotte sur elle l’ombre de la mystérieuse et antipathique Moïra Mac Grégor, ancienne gouvernante de son oncle. Et son voyage en Écosse se transforme en un saut temporel totalement inattendu.


Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Artalys pour ce partenariat !

C'est une nouvelle qui se lit très rapidement puisqu'elle ne comporte que 54 pages. Mon avis va être assez mitigé. Je me suis lancée à l'aveuglette dans cette histoire car pour être tout à fait honnête je ne connais pas grand chose à l'histoire de l'Ecosse si ce n'est les grandes lignes. J'ai pu apprendre de nombreuses choses au sujet de Marie Stuart et j'ai donc beaucoup aimé me plonger dans cet inconnu. 
Marie Laurent est parvenue à me faire voyager grâce à une description détaillée de l'environnement écossais. Une impression de mélancolie pesante s'en dégage, c'est déroutant et ça vous provoque des frissons. 

J'ai par contre détesté le personnage principal. Susan est égoïste, bourgeoise, dure. J'ai eu beaucoup de mal à la suivre tellement elle m'horripilait. Même par la suite, quand elle commence à vivre un tas de phénomènes étranges, je ne me suis pas attachée à elle. C'est assez déroutant car d'un côté, vous appréciez votre lecture et de l'autre il vous faut composer avec un personnage central que vous avez du mal à supporter. 

Les péripéties sont bien narrées. les dernières pages sont particulièrement intéressantes, j'avais hâte de connaitre le fin mot de l'histoire. Et c'est là qu'arrive la seconde déception : la chute, ( je parle vraiment de la toute fin ) m'a laissée un peu sur ma faim ( sans jeu de mots ^^ ). Après toutes ces péripéties j'ai trouvé que ça manquait de piquant, d'un revirement totalement dingue qui vous donnerait presque envie d'inventer une suite. Mais un autre lecteur pourrait très bien se satisfaire de cette fin, il s'agit là d'une affaire de goût.


J'ai passé un très bon moment malgré quelques petites déceptions et je conseille vivement cette nouvelle qui vous fera voyager à coup sur ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :D

Une petite citation ?

"Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de
tout, y compris de soi-même"

Daniel Pennac