jeudi 20 mars 2014

le domaine de l'héritière

Le domaine de l'héritière
Lucinda Riley




 Émilie de La Martinières, dernière descendante d’une illustre famille, hérite du magnifique château entouré de vignobles où elle a passé une jeunesse difficile avec une mère froide et distante. Mais elle hérite surtout d’une montagne de dettes et de nombreuses interrogations sur l’histoire de sa famille. La découverte d’un ancien cahier la conduit sur les traces de Constance, jeune femme mystérieuse dont l’histoire remonte aux années 1940. Pendant l’Occupation, elle avait trouvé refuge au château, accueillie par des aristocrates aux inextricables secrets. Quand Émilie découvre l’histoire de Constance et ce qui est réellement arrivé pendant la guerre, elle porte progressivement un autre regard sur ses ancêtres et ce château d’enfance qui, désormais, lui appartient. Un héritage qui pourrait l’aider à percer certains mystères du passé… Quand des secrets enfouis bouleversent plusieurs générations.


Ma première pensée en voyant ce livre a été que la couverture n'attire pas beaucoup l'oeil ( certes tout est relatif et les goûts et les couleurs ne se discutent pas. ). Le résumé me tentait bien mais je n'en avais jamais entendu parler. Je suis tout de même allée lire les commentaires sur le net, ce qui m'a je l'avoue donné un peu plus envie de le lire.

Je ne regrette absolument pas. Ce fut une vraie découverte ! Dès les premières lignes, j'ai été conquise par le style de l'auteur. Je ne m'attendais pas à un vocabulaire sans fioritures et ça a pourtant bien été le cas. Je me suis plongée dans l'histoire d'Emilie très rapidement et sans aucune retenue. Lucinda Riley parvient à mélanger l'histoire a l'Histoire sans difficulté avec une très grande fluidité. Si bien que je suis passé d'un chapitre à l'autre, d'une histoire à l'autre sans ressentir de cassure.

Les personnages sont hauts en couleurs. A part Emilie peut être. J'ai eu l'impression qu'elle manquait un peu trop d'expérience et de caractère pour une femme de 30 ans. Surtout quand on apprend que son enfance n'a pas été des plus rose. J'ai été ennuyée par son côté trop naïf, parfois.
A contrario, j'ai adoré Constance dont on suit l'histoire lors des retours en arrière. C'est une femme forte, prête à tout pour préserver la vie des gens qu'elle aime. Et sa dévotion est totale. 

On pourrait bien se demander ce qui lie ces deux histoires car évidemment tout finit par prendre son sens. La complexité de cette révélation ne fait que confirmer le talent de l'auteur. Quelle imagination ! Je ne m'attendais pas à tout ce dénouement et ce fut une surprise jusqu'à la fin.
J'ai adoré suivre cette épopée ou l'horreur se mêle à la loyauté, où chacun essaie de trouver le meilleur dans le pire. Ce fut une leçon de vie. 

J'ai par contre été un peu déçue par la romance de cette histoire qui n'est pas assez " whouaouuu" pour une fille qui aime tant les romances que moi. Cela dit, il faut dire que cet aspect de l'histoire est bien secondaire par rapport au reste.

Je vous le recommande. Pas de coup de coeur à cause de ce manque mais j'ai passé de très bons moments de lecture avec les 500 pages de ce roman ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :D

Une petite citation ?

"Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de
tout, y compris de soi-même"

Daniel Pennac